Réussir son entretien téléphonique

Bien, vous avez peaufiné votre lettre de motivation. Vous avez envoyé votre curriculum vitae aux recruteurs qui proposent les offres qui vous intéressent. Et là, alors que vous êtes au beau milieu d’une réunion de la plus haute importance, votre téléphone sonne au beau milieu de votre présentation.

La rentrée se profile à l’horizon, et avec elle, une période plus propice pour trouver une mission, un emploi ou en changer. Le développement du recrutement sur les réseaux sociaux, accompagné de ses nouvelles méthodes, ne vous dispensera pas de l’entretien face à face ou bien encore de la fameuse première étape du processus, et non des moindres, l’entretien téléphonique.

Voici quelques règles à garder en tête pour réussir son entretien téléphonique.

Le calme est votre allié

Si l’exemple du téléphone qui sonne en pleine réunion est caricatural, n’oubliez pas qu’un potentiel recruteur peut appeler n’importe quand, et avec votre téléphone portable : n’importe où.

La première règle quoi qu’il arrive pour pouvoir réussir votre entretien téléphonique est d’être au calme, dans un environnement non bruyant et de préférence isolé.

Si vous n’êtes pas dans un environnement propice à la réalisation d’un entretien téléphonique, demandez soit un instant à votre interlocuteur afin de vous isoler, ou bien alors demandez-lui ses coordonnées et un créneau pour pouvoir le rappeler.

Si vous ne pouvez pas répondre, laissez le déposer un message sur votre boite vocale (avec une annonce sobre mais de circonstance – il est peut-être temps d’en changer d’ailleurs).

N’improvisez pas

Le gros avantage d’internet, c’est qu’il est devenu bien plus facile d’envoyer sa candidature et de toucher potentiellement de nombreux recruteurs. L’inconvénient dans une recherche active et large, c’est qu’il existe un risque de confondre les offres auxquelles on a pu répondre et de ne pas taper juste lors de votre entretien téléphonique.

Ne laissez rien au hasard, n’improvisez pas. Demandez à votre interlocuteur de vous rappeler les détails du poste pour lequel il vous appelle et le nom de l’entreprise qu’il représente.

Si une question vous semble peu claire, reformulez la et demandez la validation de votre interlocuteur.

A la prise d’appel, n’hésitez pas à faire répéter l’identité de votre interlocuteur si vous ne l’avez pas comprise.

Etre courtois

Vous devez aborder votre échange de manière courtoise.

Cela signifie ne pas interrompre votre interlocuteur notamment et soigner son langage. Mais cela ne signifie pas s’excuser à tout bout de champ ou demander la permission.

Evitez les phrases commençant par «Est-ce possible de…» et préférez «Je souhaite…» ou «Je souhaiterai…».

Si vous êtes d’abord en relation avec une assistante ou un assistant, redoublez d’efforts et de sympathie ! N’oubliez pas à quel point elles, ou ils, peuvent être un atout et vous rappeler au bon souvenir de votre interlocuteur principal. De plus ils ne manqueront pas de souligner si votre attitude a été positive ou non.

Préparez-vous et prenez des notes

Il est primordial de se préparer pour un entretien téléphonique.

Le minimum est d’éditer votre curriculum vitae et de l’avoir sous les yeux (pourquoi pas sous la forme d’une carte mentale).

Il est aussi appréciable de disposer d’une édition de l’annonce d’offre d’emploi devant soi. Celle-ci spécifie généralement les qualités et les compétences demandées et vous permettra d’insister sur celles-ci lors de votre entretien téléphonique.

Idéalement, vous pouvez aussi vous préparer une trame avec les éléments clés que vous voulez présenter.

Ensuite, disposez d’une feuille et d’un crayon et prenez des notes. On ne sait jamais, cela peut vous resservir plus tard.

Avoir la patate

Ca peut paraitre idiot, mais n’importe quel télémarketeur vous le dira : il faut sourire ! Sourire au téléphone s’entend, aussi étrange que cela peut paraitre. Cela rendra votre voix plus sympathique et plus avenante.

Une autre astuce consiste à rentrer le menton, cette action aura tendance à rendre votre voix plus grave et donc plus assurée et plus posée.

Soyez bref dans vos réponses, n’en faites pas des tonnes et ne parlez pas plus que nécessaire. C’est effectivement vous qui passez l’entretien téléphonique, mais n’oubliez pas d’écouter et de laisser votre interlocuteur dire ce qu’il a à vous dire.

 

Voilà, j’espère que ces quelques conseils vous permettront d’aborder votre entretien téléphonique de manière plus sereine et efficace.

Source : Immolance