Portage salarial ou société interim ?

Portage salarial ou société interim ?

Sociétés d’interim

Les Entreprises d’intérim recherchent des clients et sont propriétaire de leur clientèle.
Les sociétés d’interim placent des personnes non autonomes : secrétaires, comptable, ouvriers …
Le lien hiérarchique de l’intérimaire est avec le client.
Le salaire de l’intérimaire est sans rapport avec ce qui est facturé au clients.

L’intérim est une possibilité de faire appel à des compétences qui font partie du cœur de l’activité de l’entreprise et qui sont momentanément absentes (congés, maladie, croissance exceptionnelle de l’activité). Il s’agit donc de pourvoir à des postes opérationnels structurellement nécessaires.

 

Portage

Le portage ne fait appel qu’a des spécialistes autonome maitre de leur art, généralement cadre ou cadre supérieur.
Le porté cherche ses contrats, la clientèle lui appartient.
Le porté n’a pas de lien hiérarchique avec ses clients
Les honoraires facturés aux clients détermine directement ses salaires.

Le portage salarial est une possibilité de faire appel à des compétences dont l’entreprise n’a pas habituellement la nécessité structurelle pour pallier un besoin momentané. Il s’agit donc de prestations externalisables (audit, conseil, expertise, formation, développement de projets nouveaux…).

En outre, dans le cas de l’intérim, la prospection commerciale est assurée par la société d’intérim qui négocie les termes des missions qui lui sont confiées et présente aux clients les  » collaborateurs  » qui lui semblent qualifiés pour en assurer l’exécution.

Dans le cas du portage salarial, la prospection et la négociation des missions sont à la discrétion du  » consultant  » qui en assure l’exécution dans le cadre juridique de la société de portage salarial qu’il a lui-même choisie en toute liberté. La société de portage salarial n’ayant pas de frais commerciaux, le salaire net du consultant est de l’ordre de 50% des honoraires facturés hors TVA.