La prise de parole : Comment devenir un bon orateur

Vous êtes étincelant ou tout simplement à l’aise dans votre fonction, mais dès qu’il s’agit de discuter ou prendre la parole pour négocier ou étaler un projet devant un public c’est l’angoisse ?

Plus de panique. Afin de parvenir à aligner deux phrases face à vos collègues ou vos acheteurs prenez le temps de lire ces quelques conseils.

1/ Que pensez-vous qu’il faille accentuer ? Le fond ou la forme ? Plutôt que de vouloir appuyer l’une ou l’autre essayer de saisir un doux équilibre. Une intervention qui vous semble éclatante sur votre papier sera peut-être un flop total en situation réelle.

2/Il est important de mettre en scène votre intervention devant un ami(e) ou une caméra. Ceci vous permettra d’expérimenter votre intervention en situation réelle. N’omettez pas de prendre en considération les remarques que celui-ci pourrait vous faire, celle-ci seront vraisemblablement très constructives et vous permettrons de corriger le tir le cas échéant.

3 /Quel que soit le raison ou les circonstances de votre prise de parole en public, réfléchissez au aux objectifs de votre prestation. Qui est mon auditoire, quel est le but, qu’attendent t’ils de ma prestation… Ceci est un prérequis indispensable pour répondre ainsi aux attentes de votre public.

4/ Précis et concis au moment de prendre la parole ces deux mots doivent être omniprésents a votre esprit durant votre présentation. Mieux vaut en exprimez moins que de partir dans de longue tirades. Quoi qu’il arrive votre public ne retiendra qu’un nombre restreint d’informations. Mettez-vous simplement à la place de votre auditoire qu’attendez-vous de cet événement, qu’espérez-vous en retenir et qu’allez-vous pouvoir en tirer ? Il est tentant de vouloir submerger son public d’information. Pensez : droit au but. Vous gagnerez du temps !

5/Faut-il écrire et lire son discours ? Ou improviser ? A votre avis ? Si vous êtes un très bon orateur, je ne vois pas ce que je pourrais vous enseigner ! Par contre lorsque je vois un conférencier lire ses notes je me demande s’il sait vraiment de quoi il parle. Ne lisez pas votre intervention le nez plongé dans vos notes. Privilégiez une note de synthèse et regardez votre public en face, modulez le ton de votre voix et n’hésitez plus à prendre la parole.