Guide du portage

Savez-vous que lePortage.fr est à votre service pour vous aider et vous conseiller dans vos démarches ? Nous avons donc réalisé ce petit guide sur le portage salarial pour vous aider à vous lancer sans risques.

Le guide est actualisé et complété en permanence

 

La Pratique du Portage salarial :

La particularité du portage est qu’un individu, qu’on appelle généralement le porté, propose ses services à une société (ses clients). Concrètement, le « porté » prospecte ses clients, négocie et réalise ses missions de manière autonome, alors que la société de portage salarial se charge de toutes les démarches administratives : contrats, assurances, facturations, cotisations afin de lui reverser ses honoraires sous la forme d’un salaire net.

 

Les profils du Portage salarial :

On s’aperçoit que le portage est particulièrement adapté à des professions intellectuelles, aux cadres, aux seniors en reconversion, à des consultants, des experts, des coaches, des ingénieurs, des formateurs, des traducteurs.

Dans des secteurs divers et variés tels que le conseil, la presse, l’informatique, l’édition, l’audiovisuel, l’immobilier.

 

Schéma du portage salarial :

 

Schéma-de-fonctionnement-du-portage-salarial

 

Le Cadre du Portage salarial (Les documents contractuels) :

La société de portage salarial établit une relation triangulaire avec l’entreprise « cliente » et le consultant salarié, ce qui implique la conclusion de plusieurs contrats qui vont régir les rapports entre les parties.

Généralement trois contrats distincts sont conclus :

une convention d’adhésion ou de portage entre la société de portage et le porté : convention de partenariat précisant les conditions de recherche et d’exécution des missions par le porté. Il s’agit d’un accord préalable sur les modalités de leur future collaboration.

– un contrat de mission ou contrat de prestations entre la société de portage et le client. Il s’agit d’un contrat d’entreprise dont le contenu a été préalablement négocié entre le client et le porté. La société de portage ne fait qu’entériner un accord auquel elle n’a pas participé puisque le porté aura lui-même négocié sa mission : durée, coût.

– un contrat de travail entre la société de portage et le porté (à durée déterminée ou indéterminée, à temps partiel ou complet). La société de portage remplit toutes les obligations administratives incombant à l’employeur comme la déclaration préalable d’embauche.

La société de portage va gérer administrativement la mission, facturer à l’entreprise cliente la prestation de service et reverser un salaire au porté avec un bulletin de paie, déduction faite des charges sociales et d’une commission dite « de frais de gestion »

 

Les frais de gestion (Combien ça coûte ?) :

Les frais de gestion de la société de portage sont le prix du service rendu par celle-ci. On y retrouve notamment les points suivants (liste non exhaustives) :

– La responsabilité civile professionnelle, financière et le numéro de formateur.

– Le réalisation du contrat de travail, bulletin de paie, versement aux différents organismes des cotisations obligatoires, recouvrements de factures impayés

– Les dépenses de fonctionnement de la structure de portage : salaire des employés, impôts, taxes, droit à la formation…

Le taux moyen de gestion est généralement de 10 % de la facturation HT.