Création de société ou Indépendant salarié ?

Statut d’indépendant salarié

Le statut d’indépendant-salarié n’existe pas. Il n’y a pas de dispositif législatif permettant à une personne de répondre à une offre ponctuelle de travail en qualité d’indépendant ou de tester ses capacités à entreprendre, sans opter pour le statut de travailleur indépendant.

Pour pallier ce vide juridique, les sociétés de portage salarial offre un cadre juridique situé entre indépendant et salarié. Elles facturent les services rendus par des personnes qui ne souhaitent pas s’immatriculer en qualité de travailleur indépendant et leur reversent les sommes encaissées sous forme de salaire.

Cette pratique répond à une demande importante de personnes qui ne se sentent pas encore prêtes à créer une entreprise ou qui souhaitent développer une activité professionnelle indépendante tout en conservant la couverture sociale d’un salarié classique.

Alternative à un projet de création d’entreprise

30% des portés souhaitent à terme se mettre à leur compte. Le concept des entreprises de portage salarial permet de tester un concept entrepreneurial sans prise de risques.

Avec l’aide de la société de portage, vous allez prendre l’habitude de rédiger des contrats, négocier les conditions de paiements et gérer votre centre de profits. Peu à peu vous allez vous créer un portefeuille de clients et obtenir un chiffre d’affaires compatible avec la création d’une entreprise.

Le jour venu vous souhaiterez créer votre activité sous forme du statut d’indépendant, gérant de Eurl / Sarl ou salarié de votre société. Si vous êtes demandeur d’emploi, dans la phase de début d’activité vous allez pouvoir garder une couverture Assedic. Vous pouvez alors vous consacrer totalement aux recherches de clients et à l’exécution des prestations sans avoir à vous préoccuper de la lourdeur administrative de la comptabilité et de la fiscalité française. Vous payerez des charges sociales en rapport avec votre activité.